Biographie de François Boucher


Naissance: 29 septembre 1703
Paris
Décès: 30 mai 1770 (à 66 ans)
Paris
Nationalité: Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Mouvement: Rococo

Biographie de Boucher

Boucher peintures en vente >>

Biographie de François Boucher

Le droit d'auteur de ce site appartient à Toperfect, Toperfect conserve le plan initial du texte. Toperfect prendra des mesures juridiques appropriées pour tout genre de piratage et de contrefaçon.

Contribution à l’art

François Boucher, né le 29 septembre 1703 à Paris où il est mort le 30 mai 1770, est un peintre français, représentatif du style rococo.

Biographie de Boucher

Il est fils unique d'un peintre de l'Académie de Saint-Luc, Nicolas Boucher, dont il reçoit les premières leçons. Puis vers 1720, il entre dans l'atelier du graveur J.-Fr. Cars pour lequel il produit ses premières gravures d'illustration. À partir de 1722, il travaille pour le collectionneur Julienne à la publication des Figures de différents caractères (1726-1728). Cent dix-neuf des trois cent cinquante-et-une planches sont gravées par Boucher. Puis il participe à l'« œuvre gravée » de Watteau (1735). Vingt-et-une pièces sont gravées par Boucher.

Parallèlement, il perfectionne son apprentissage de la peinture à l'huile auprès de François Lemoyne. Il remporte le grand prix de peinture en 17232,3 et séjourne en Italie de 1727 à 1731. En 1731, il est agréé à l'Académie royale de peinture et de sculpture, puis reçu en 1734 sur présentation d'un tableau qui se trouve maintenant au Louvre : Renaud et Armide.

Même s'il a été marqué par le style du peintre Lemoyne, Boucher trouve vers 1736 son style propre en devenant, en peinture, le maître incontesté du style rocaille. Il est un grand ami du général Montmorency.

Il obtient à son retour d'Italie des succès de société, ainsi que la faveur de Madame de Pompadour. Il fait, à plusieurs reprises, le portrait de la favorite du roi Louis XV (1756, Alte Pinakothek de Munich). Il compose pour elle ses œuvres les plus raffinées : La Nativité (1750, Lyon, musée des beaux-arts), La Toilette de Vénus, Vénus consolée par l'Amour (1751, New York, Metropolitan Museum), Le Lever du soleil et Le Coucher du soleil (1753, Londres, Wallace Collection), ainsi que Les Quatre Saisons (1755, New York, Frick Collection).

Il devient le peintre à la mode. Ainsi, il travaille pour de hauts personnages de la cour, comme le duc de Penthièvre (Histoire de Sylvie, 1755-1758, Banque de France et musée des beaux-arts de Tours) ou pour des souverains étrangers (Le Triomphe de Vénus en 1740 pour le roi de Suède ; La Modiste, Stockholm, National Museum) Membre de la célèbre goguette de la Société du Caveau, il y apporte souvent ses dessins pour les montrer. Ceux-ci, parfois, inspirent aux convives des sujets de chansons. Charles Pinot Duclos fait le pari de s'inspirer, pour écrire, d'estampes réalisées pour illustrer un texte de Tessin : Faunillane ou l’Infante jaune. Il compose alors le conte féerique Acajou et Zirphile4.

En 1765, il succède à Van Loo comme Premier peintre de Louis XV. Il travaille avec une extrême facilité et se vante d'avoir gagné jusqu'à 50 000 francs par an. Il puise son inspiration dans l'univers poétique de la mythologie d'Ovide (L'Enlèvement d'Europe - 1747 - Louvre) et des scènes pastorales. Il peint aussi des scènes de la vie familiale (Le Déjeuner - 1739 - Louvre), des paysages (Paysage près de Beauvais - vers 1740 - musée de l'Ermitage; Le Moulin - 1751 - Louvre), des portraits et des tableaux religieux.

A partir de 1734, il fournit de nombreux cartons de tapisserie à la Manufacture de Beauvais pour son directeur Jean-Baptiste Oudry, qui devient également inspecteur à la manufacture des Gobelins. A la mort d'Oudry, Boucher reprend sa charge d'inspecteur aux Gobelins mais ne travaillera plus pour Beauvais. Il livre d'importantes séries de cartons, qui connaîtront le même succès. Boucher ne cherche pas à reproduire la réalité. C'est un peintre précieux et sensuel, utilisant des coloris brillants, des lignes serpentines et une profusion d'accessoires pittoresques. Il est surnommé de son vivant « Le peintre des Grâces » à cause de sa prédilection pour les nus féminins.

Il participe à la décoration des châteaux de Versailles et de Fontainebleau, à celle du cabinet des Médailles (1741-1746) situé au sein de la Bibliothèque nationale. Il livre aussi des décors pour sa protectrice Madame de Pompadour au château de Bellevüe et pour son boudoir de Crécy. Il invente des décors pour le théâtre et l'opéra.

Il donne aussi de nombreux modèles à la manufacture de Vincennes de 1750 à 1755 puis à la manufacture royale de Sèvres, essentiellement entre 1757 et 1767. Ses figures d'enfants, dits Enfants Boucher sont traduites sous forme de motifs peints ou de biscuits et également de petites pièces de tapisseries destinées à l'ameublement.

Son style passe de mode avec l'arrivée du néoclassicisme vers 1760. Jusqu'à sa mort, en 1770, Boucher garde son style et expose ses œuvres au Salon, excepté lors de l'édition 1767. Le jeune Jacques-Louis David est présenté à Boucher, qui est un cousin éloigné de sa mère, pour devenir son élève, mais celui-ci préfère le confier à Joseph-Marie Vien. Son fils Juste-Nathan Boucher est architecte et peintre d'ornement.

-- wikipedia

Boucher peintures en vente
Boucher œuvres

Page d’accueil  |   Sur Toperfect  |   Nous contacter  |   Clauses et droits intellectuels

Toperfect ([tɔpɛrfɛkt]), Top et Parfait.

Tous droits réservés © 1995 - . Toperfect est la marque déposée de Toperfect Groupe aux États-Unis et en Chine, consulter certificat.

Partager Toperfect sur vos réseaux